Comment s’équiper pour courir dans le froid ?


Même les coureurs les plus dévoués s’exposent à des baisses de motivation occasionnelles. Routine chargée, gêne ou blessure… et l’arrivée de l’hiver ! Heureusement pour vous, la team GO Sport vous explique comment vous équiper pour que le froid ne vous empêche jamais de sortir vous entraîner. Et encore moins qu’il n’altère vos performances en marathon !



Comment garder le cap malgré la baisse des températures ? Quelques précautions permettent de s’éviter tout pépin cardio-vasculaire : le cœur étant d’avantage sollicité lorsque votre corps est froid, il convient de se préparer en conséquence. Naturellement, votre corps demandera plus d’énergie qu’à l’accoutumée, et ce pour des efforts similaires ; un phénomène qui vous expose à l’hypoglycémie. Pour palier ce risque, la première règle est de ne jamais courir à jeun : même une petite collation sucrée avant le départ permettra de vous mettre dans de bonnes conditions. Vous pouvez également opter pour du thé sucré à garder chaud dans une gourde isotherme, à consommer lorsque vous sentez une baisse d’énergie pendant votre séance !


Un équipement adapté

Logiquement, il faudra adapter votre équipement à la saison. Heureusement pour vous, les marques investissent chaque année dans le développement de technologies spécifiquement conçues pour le sport en extérieur par temps froid. N’hésitez pas à empiler les couches pour le haut du corps : Pour la première couche, on privilégiera un tee-shirt à même la peau, en polyamide ou polyester. Concernant la seconde couche, elle doit assurer un rôle isolant pour conserver la chaleur émanant de votre corps pendant l’effort. Par exemple : un tee-shirt à manches longues près du corps en guise de sous-pull, un gilet isolant en polaire et un cache-cou feront des merveilles pour vous garder au chaud. Attention tout de même : évitez le coton qui augmentera la sensation de froid.


Les accessoires pour garder les extrémités au chaud

Si la troisième couche est optionnelle, elle permet tout de même de se préparer aux intempéries. Une veste de running imperméable et respirante évacuera l’humidité corporelle pour vous garder au sec. Pour le bas du corps, moins exposé au froid, on conseille des collants ou un legging de running, dont les technologies (type Dri-Fit, Clima Cool, etc) permettent, grâce à des matériaux respirants et des systèmes de refroidissement, de rester au sec tout au long de vos séances.

Enfin, n’oubliez pas de garder les extrémités au chaud grâce à la panoplie d’accessoires dédiés au running : gants en soie (éventuellement doublés de gants en néoprène), chaussettes de course, bandeau cache-oreilles, bonnet en micro-polaire… Autant d’éléments qui permettent d’éviter toute gêne et de se concentrer sur la performance.

Pour conclure sur un énième conseil : en cas de température extrême, évitez les séances de fractionné, qui sollicitent bien plus le cardio… Inutile également de sortir vous entraîner si vous êtes déjà diminué, sous peine d’aggraver votre état !